NON QUE ÇA VEUILLE RIEN DIRE

mer 08 février 2017 | 20h30 | Théâtre
Nadir #Spectacles vivants

Collectif Impatience / Perrine Mornay • Paris

Mise en scène : Perrine Mornay
Avec : Aude Lachaise, Olivier Boréel, Serge Cartellier
Création sonore : Sébastien Rouiller
Lumières : Cyril Leclerc
Regard Extérieur : Thibaud Croisy
Traduction : Julie et Jean René Etienne

Ce qui m’interpelle chez David Foster Wallace c’est la façon dont la parole est activée. Il y a des emballements, de très longues échappées de paroles comme des confessions. On pourrait dire que ça dégouline de paroles. Je dis dégouline, mais il y a un mécanisme derrière. Comme un motif caché. Une grande envie que le lecteur soit pris dans ce mécanisme. C’est de la manipulation pure. Quand j’ai lu pour la première fois les « Bref Entretiens…», j’étais éprouvée d’avoir été tantôt prise dans une pure fiction d’angoisse, tantôt plongée au cœur de mes rapports « voyeuristes » avec la littérature. Les pulsions que l’auteur arrive à rendre par la forme même des fragments; des notes de bas de pages; des quiz au milieu de la narration : ce sont ces limites instables que j’ai ressenti à la lecture que je veux travailler avec des acteurs. Le texte dans mes spectacles n’est pas ce que l’on perçoit en premier, même s’il peut être le moteur de départ. Si je veux travailler d’après Wallace, c’est pour me servir du rapport non linéaire qu’il exerce avec la fiction : de son rapport à l’ennui, au divertissement, et à comment « plein de conneries apparemment hétéroclites, finissent par s’associer, comme dans un rêve. »* pour finalement rendre plus libre et plus léger celui qui écoute. Je veux faire éprouver l’écriture de David Foster Wallace : l’angoisse mêlée à la loufoquerie.
Perrine Mornay

*Extraits de « Même si en fin de compte, on devient évidement soi ‐ même » entretiens avec David Lispky, édition Au Diable Vauvert, 2014

Infos

Production du Collectif Impatience
Coproduction par le Collectif 12 de Mantes la Jolie. Avec le soutien d’Arcadi Île-de-France et l’aide à la production de la DRAC d’Île-de-France
Avec le soutien du Théâtre de Vanves et du Théâtre de l’Echangeur de Bagnolet
Soutien en résidence à Emmetrop (Bourges), à l’Agora Scène Nationale d’Evry et de l’Essonne et au Cent Quatre (104 Paris)

Résidence Emmetrop 2016
Durée : 1H15

Voir article sur MA CULTURE

Tarif

SUR PLACE : 15€
ETUDIANTS, CHÔMEURS : 10€
ADHERENTS : 8€
LOCATION EMMETROP, LA LUNE NOIRE, FNAC ET PLACEMINUTE : 10€ HORS FRAIS

Réservation sur Place Minute

Emmetrop

26 route de la Chapelle
18000 BOURGES
tél. +33(0)2 48 50 38 61

+ L’agence d’exploration urbaine
19 avenue de la Libération
18000 BOURGES

Identity + web conception
jedorspaslanuit.com